Mots-clés

, , , , ,

Il y a des jours comme ça... sans.

Je me lève, les yeux gonflés comme si j’avais pleuré toute la nuit. 
En fait j’avais mal dormi, me suis réveillée toutes les 2 heures je 
crois.

Et donc, je me lève, je prépare mon café, prend ma douche, et tente, 
tente de m’habiller le plus confortablement et le plus simplement 
possible. C’était un vendredi.

Mais voilà, il y a des jours comme ça, sans. Je prends une paire de 
jeans, un t-shirt, un pull. Je les enfile, je me regarde dans le 
miroir, ô rage ô désespoir! Je ressemble à une mendiante. Les jeans… 
je prends une autre paire, non… ça ne va pas, j’ai trop maigri, une 
autre paire… non, j’ai un peu grossi c’est trop serré. On change le 
tout. Je sors une jupe, oh non… ça ne marche pas. Pouf! Je reprends 
le premier jeans, non. Je reprends le second, j’avais l’air de les 
avoir emprunté mais j’ai décidé que ce sera celui-là. Alors on a 
décidé quoi mettre sur le dos. 

Les cheveux. Une autre paire de manche. De la broussaille, 
ébouriffée. Je ne les ai pas lavé. Parce que des cheveux comme les 
miens nécessitent lavage ou du moins mouillage tous les matins. Et 
comme c’était un vendredi, je ne l’ai pas fait. Je les ai un peu 
aplati avec mes mains ;p et hop, on passe à autre chose… pas 
coiffée. Jamais coiffée de toute façon.

La bouille. Je mets ma crème quotidienne. Maquillage, pas 
maquillage ? Non… il faut que je me maquille sinon, personne ne 
me reconnaîtra au bureau. Alors crayon, brillant et tout le 
tralala y passe. Non… ça ne va pas, mais alors là, pas du tout! 
Je vous l’ai dit, ya des jours comme ça, sans!

Alors je me démaquille (juste les yeux, heureusement) et prend une 
autre couleur. Ça ne va pas du tout mais… je vois qu’il est 8h00… 
Je devais être au boulot à 7h30… hum! C’est pas la joie. Je prends
mes affaires et droit dans l’auto. J’arrive au bureau, je passe 
aux toilettes, passe devant le miroir, l’horreur. Me demande c’est
qui elle… Maman, je suis horrible, affreuse! Allô Maman bobo…

Bon travail exige, j’ai oublié que je flottais dans mes jeans toute
la journée. 

Le soir en rentrant, je suis allée directement chez winners. 
Habillée comme je l’étais, les gens me regardaient bizarrement 
lorsque j’essayais les sandales. Ça n’allait pas avec mon apparence
j’imagine ? hahaha… Je riais sous cap.  Ya des jours sans, je vous
le répète!

Finalement, je suis rentrée chez moi. Téléphone… Tu sors ? Es-tu 
malade, j’ai juste besoin de dormir!!!!
Publicités