Mots-clés

, , , , , , , ,

Toujours dans mon processus de recherche d’une maison, j’avais à l’oeil une propriété située dans un quartier proche de mon lieu de travail. J’ai discuté un peu avec mes collègues de bureau. On m’a dit de me renseigner puisque le quartier est reconnu comme « chaud ». Prostitution et drogue.

Me renseigner… mais ou et comment ???

J’ai appelé mon agent immobilier tout en sachant qu’il *veut vendre*. Effectivement, il me dit cette maison n’est pas *dans* le quartier chaud. J’ai rediscuté avec quelques connaissances. On m’a dit va directement à la police du quartier, c’est la meilleure place pour te renseigner.

J’y suis allée. Au premier abord, la police ne veut pas faire de la publicité sur ce genre de chose. Très réticente. A-t-elle le droit de le faire ? Si la police ne peut pas nous renseigner, qui pourrait le faire ??? J’ai demandé alors si la Ville pourrait me donner ce genre d’information, l’agent me dit il n’y croit pas.

Alors j’ai insisté. J’ai expliqué en long et en large pourquoi je veux l’information, les conséquences si je fais un faux pas etc. Parce qu’imaginez si vous achetez une propriété dans ce genre de quartier et que vous devez par la suite la revendre, alors là bonjour… Ça ne sera pas la joie.

Finalement, l’agent a accepté de m’aider. Il s’est renseigné auprès de ceux qui font la ronde etc. Très coopératif, bravo !

C’est clair que la drogue et la prostitution peut exister un peu partout. De plus le phénomène peut bouger d’un quartier à un autre mais, lorsqu’il n’y a que ça dans un quartier, je ne crois pas qu’on puisse y vivre tranquillement. Alors un conseil, faites vos recherches avant de faire une offre parce que ça peut valoir cher au final. J’ai failli tomber en plein dans la gueule du loup, un gros gros loup.

Advertisements