Mots-clés

, , , , , ,

Bon… j’aime m’habiller, je le reconnais. Mais voilà, je ne cours ni après les marques ni après les plus chers. Non.

Je dépense intelligemment lorsqu’il s’agit de fringues. Parce que qui dit marque ne dit pas durable, et qui dit cher ne dit pas jolie. Voilà, c’est dit.

Je prône pour la beauté, la durabilité et le prix, c’est à dire, le moins cher possible. Quoique… tout dépend. Pour les classiques, je peux payer le prix. Et pour la mode qui est saisonnière, je suis « cheap ». Je ne donne pas chère. No way.

L’autre jour, une personne dans mon entourage me posait la question, à combien j’ai acheté une paire de bottes. Elle riait lorsque je lui ai dit le prix. ‘scusez mais mes bottes sont en cuir, adaptées à la saison, elles ont un look d’enfer (oui) et je suis très à l’aise à l’intérieur… mais bon…

Et donc, elle riait et elle me disait moi, j’achète mes bottes à XXX$, 2 fois et demi le prix des miennes. D’accord, elles sont en cuir elles ont l’air durable mais… je ne porterais jamais ce genre de bottes. C’est d’un goût. Même gratuit, je n’en voudrais pas. À croire que le manufacturier a embauché un designer à la dernière minute.

On est d’accord (même si vous ne l’êtes pas) que question de goût, on ne discute pas mais il y a une limite que moi, je ne dépasse pas. Je tiens à  mon style.

Faut pas croire… aimer s’habiller ne veut pas dire toujours tiré à quatre épingles. Je peux bien sortir avec des habits un peu bizarres, neutres, sans flafla. Ça, ça tient du fait que je me fiche un peu de ce que les gens pensent de moi. C’est une force croyez-moi et je vais vous dire une chose… chut!…

Pour essayer les combinaisons, il n’y a rien de mieux que le boulot. Vous aurez l’heure juste. C’est mon truc. J’utilise la réaction de gens pour jauger la réussite de mes combinaisons. Les réactions sont à prendre à la légère, elles peuvent être sincères, elles peuvent être biaisées. Évidemment, c’est intéressant si vous avez d’autres sorties disons plus importantes que celle du boulot <aheum…>. Si, votre seule sortie est le boulot, dans ce cas, autant passer un peu plus de temps devant le miroir pour pas faire trop de dégâts. Ce n’est pas nécessaire tout le temps mais il y a des jours où on aime que ce soit jolie.

En fait, tout ça pour vous dire une chose, parce que je suis sortie de mon sujet principal (comme dans mon habitude).

On me pose souvent la question, où est-ce que j’achète mes fringues. Et je le dis. L’autre jour, une personne dans mon entourage m’avait dit : faut pas dire où tu achètes tes trucs… Ah bon…

Vous savez quoi, vous le dites ou vous ne le dites pas, les gens intelligents trouveront toujours. Et il n’est pas écrit que si vous le dites, ils vont trouver de belles choses. Parce que question de goûts, on peut bien en parler longtemps. Parce qu’une chose qui m’irait ne vous ira pas nécessairement.

Alors l’égoïsme, on va reléguer ça dans le débarras. D’accord ?

Publicités