Mots-clés

, , , ,

J’ai repris le titre sur Cyberpress.ca

Un jour, assez lointain, j’ai rencontré un homme assez coloré. Oui, coloré. Il était partisan de la simplicité volontaire, avait 1000 bagues aux doigts et aux oreilles, s’habillait zen. Entendre par zen, tout coton et trèèès aéré… Moi personnellement, j’associe simplicité volontaire à cassé financièrement mais ça, c’est moi… Ben oui, lorsque j’étais étudiante, j’étais involontairement adepte de la simplicité volontaire. C’est dire que je connais très bien tous les rouages d’une vie simple. Assez intéressant si on arrive à le transposer dans une vie active et « payante ». Mais bref,   ce n’est pas le sujet qui me trotte dans la tête.

Et donc, cet homme coloré me disait qu’il utilisait de l’huile usée à la place de l’essence pour faire marcher son auto, son char ou sa voiture, selon le choix du lecteur ou de la lectrice. Il me parlait justement des huiles dans les restos. Dans le temps, je voyais l’idée complètement débile et dans ma tête, il me prenait pour une *auto-censure*…

Puis, j’ai demandé un peu parmi mes connaissances si c’est possible son histoire. Il y en a qui m’on ri au nez, il y en a qui avait un gros point d’interrogation au dessus de la tête et il y en avait qui me disait oui, c’est possible… mais peut-être, peut-être…  avec certaines modifications.

Et voilà que je vois ce grand titre dans La Presse « Vague de vols d’huiles usées dans les restos« … et ça m’a fait pensé à l’homme coloré. Je me dis l’essence est cher actuellement, c’est peut-être l’explication ???? Attention, je ne dis pas que l’homme coloré est un voleur. Surtout pas.

Voilà ce que ça donne lorsqu’on rencontre toutes sortes de monde. On ne pourra pas m’accuser de manquer de connaissances générales…

Publicités