Mots-clés

, , ,

Il ramasse un gant par terre puis il s’écrie… On va le remettre au comptoir. Je serais content si je retrouve mon gant… ce n’était pas une paire. C’était un gant.

Puis, il s’est approché. Je vais vous raconter une chose. J’étais chez le barbier et j’ai eu les deux jambes paralysées. Savez-vous ce que c’est deux jambes paralysées ?

J’avais les yeux tout ronds. Il était bien sur ses deux jambes, il marchait. Puis, vous avez retrouvé vos jambes ? C’était la seule réponse qui me venait à l’esprit, tellement j’étais prise de court. Faites attention à vous!

Bonne chance à vous, qu’il me dit.

C’était un vieux, des petites lunettes et une belle limousine noire, à la station d’essence. Son manteau était spécial. Vert armé, col Mao. Ça ressemble un peu à l’armée russe. Il me semble que c’était bordé de rouge foncé, aubergine. Bizarre.

Parfois, on a de drôles de rencontre.

Publicités