Mots-clés

, , , , , ,

Finalement, je l’ai réalisé hier. Malheureusement, mon GPS m’a fait faux bond. Il n’y a pas eu moyen d’enregistrer mon parcours.

En fait, j’ai fait le parcours classique dans le Parc National de la Yamaska. Départ du P1 en passant par la digue principale, le pont et La Campagnarde. J’ai arrêté ma course à la troisième entrée du Parc, sur La Campagnarde. Ça fait environ 10,5 km.

Pour ce qui est du chrono, mon départ était à 12:46, passage au pont à 13:39 et arrivée à la troisième entrée à 14:08. 1h22′ en gros. Je suis contente même si je me classe toujours dans la catégorie « tortue »…

J’ai fini le tour complet à la marche. 18km.

Je m’arrête au 10km pour ce qui est de la distance. Le prochain objectif est l’amélioration de mon chrono. Ce qui ne sera pas facile.

Un, je dois me procurer une autre paire de chaussures de course. Celle que j’utilise actuellement est trop petite. Elle est à ma pointure mais hier, j’ai fait la constatation que mes orteils buttent sur le devant et actuellement, mes orteils me font mal.

Deux, je dois me trouver un moyen pour renforcer ma cheville gauche. Depuis mon petit accident en patin un décembre de je ne sais plus quelle année, cette cheville est fragile. Même lorsque je nage, en faisant les battements en dos, je sens sa faiblesse.

Hier donc durant ma course, j’ai remarqué que lorsque je force dans une montée, mon pied gauche ne me sert que d’appui. Il n’y a aucune poussée, zéro énergie. Pourtant mon pied gauche est mon pied d’appel alors imaginez le désastre… C’est mon pied droit qui fait tout le travail… Ce qui, à mon avis se répercute sur mon genou gauche. Et donc, je pense avoir trouvé la cause de mon problème de genou.

Je ne l’ai remarqué qu’hier puisque, je ne force pas souvent lorsque je cours. Généralement, je me contente d’avancer doucement. Alors qu’hier, j’ai forcé en montée et sur le plat et je récupère lors des descentes.

Publicités