Mots-clés

,

Je m’améliore doucement mais sûrement.

2012-02-19 : 6.41km ; 50’58 » ; 7.54km/h

2012-10-07 : 6.41km ; 46’37 » ; 8.25km/h

Ça va… je croyais ne plus pouvoir faire mieux à mon âge mais il se trouve que j’ai encore de la place pour réaliser quelque chose. Pourtant, je ne cours pas souvent. Je sais que c’est le spinning qui me donne cet énergie. On s’entend que ma performance ne se compare pas aux élites mais je suis quand même fière de mon accomplissement. Il me semble que la plupart des coureuses font du 10km/h. J’ai encore du pain sur la planche. Disons, 9km/h serait pour moi un objectif plus que raisonnable.

Encore une fois, j’ai prouvé que je suis une « one woman show ». Contrairement à ce que m’a conseillé un marathonien, il est possible de s’améliorer même en « flyant solo ». En fait, il me disait d’entrer dans un groupe pour stimuler mon esprit de compétition. Ce qui d’après lui, me donnera l’envie de me dépasser.

Non Monsieur. Je ne veux pas de compétition et je veux m’améliorer. Parce que je n’ai besoin de personne pour me donner l’envie de me dépasser. Je l’avais et je l’ai toujours en moi. Au Lycée, je me rappelle on m’avait dit : « Il n’y a jamais de problème, il n’y a que des solutions ». C’était noté à vie. Je l’ai appliqué dans toutes les sphères de ma vie. C’est une phrase qui m’a été très utile surtout lorsque je sentais que je flanche. C’est tout bête mais ça m’a aidé à me relever et à avancer, très souvent. Ça m’a mené là où je suis. Je vais donc courir seule et je vais m’améliorer.

Chose faite.

Publicités