Mots-clés

,

Et donc, Québec n’abolira pas la taxe santé, selon LaPresse ce matin.

Je n’ai rien contre la taxe santé, dans la mesure où on aura un service à la hauteur de ce qu’on paie (en plus des impôts). Il faudrait que chacun paie à la mesure de son revenu. Il faudrait que les fraudeurs soient pénalisés.

Ce que je déplore, c’est la privatisation de la Santé. Ça, ça fait mal et ça n’améliorera pas le service public.

Mettez-vous à la place des infirmiers et médecins, si le privé paie plus, iriez-vous dans le public ? Non. À moins d’être né philanthrope, votre réponse est quelque peu compréhensible. J’ai bien dit compréhensible et non normale.

Mais imaginons qu’il n’y a pas de philanthrope dans notre société. Qu’est-ce qui va arriver ? Ben tout le monde ira au privé, plus personne ne travaillera dans le public.

Sans barrière, ce sera la tendance. On n’est pas encore en Eden où on se contente d’humer les fleurs par souci de romantisme. Sur terre, on mange les fleurs. Pas pour la survie, seulement par souci d’exotisme et/ou de snobisme, tout dépend de quel bord vous êtes. Comme toujours. C’est la loi baveuse de notre société.

À mon avis donc, il faut taxer la santé au privé. Ça ne plaira pas aux supposés « sermenteurs d’hypocrate » hypocrites mais, il faut ce qu’il faut pour que la roue tourne pour tout le monde.

J’avoue avoir déjà payé dans le privé puisque j’étais coincée. Je reconnais amèrement, la lourdeur de ma carte au moment de payer la facture. Surtout, lorsque je pense que, le service que j’ai reçu dans cette clinique privée aurait pu être donné facilement dans le public. Parce que… parce que donc, je ne vois pas pourquoi il y a des médecins disponibles pour le privé et il y a pénurie dans le public ? Donnez-moi une seule réponse viable à cette question et je me la ferme incessamment.

Ce qui redonnera l’équilibre, à mon avis est de taxer la santé au privé, comme pour l’essence. Oui, pourquoi s’en priver puisque c’est de la santé publique dont il s’agit? C’est une question de survie, en fin de compte.

Le but est de remettre cette taxe pour faire tourner le système de santé public. Il faut faire gaffe que la mafioso et politiciens peu scrupuleux s’emparent de cette pactole par exemple! Mais bon… si on suppose que ce sont ces derniers qui sont les premiers grands utilisateurs du service privé, ce qui n’est pas faux si on y pense bien, on ne va pas pleurer sur leur sort!

Ben voilà! « Yaka »… trouver tous les services qu’utilisent « ces gens » peu scrupuleux et les taxer au prix fort. Il suffit alors de retourner « ces » revenus dans le service de public.

Pourquoi est-ce que c’est *toujours nous* qui devons payer les médecins plus cher pour tenter de les garder au Québec alors qu’il suffit de faire payer les GROS clients du privé pour renflouer les caisses de l’État ?

Parce que. CE N’EST PAS NORMAL que de simples citoyens doivent payer dans le privé pour se faire soigner, alors que les impôts et taxes leur pèsent déjà très lourd dans leur portefeuille. Déplorable!

Non mais!

Publicités