Mots-clés

, , , , ,

Ça m’arrive de temps en temps et je ne sais vraiment pas la cause. C’est vraiment tordu comme mal. Il se situe au niveau du bas-ventre et je suis complètement K.O. durant au moins 1h30. Ça commence entre 30mins et 1h après la course.

Je me rappelle, ça m’est arrivé une fois dans mon adolescence. Heureusement, une de mes amies habitait dans le centre sportif. Pas « dans » mais dans… bref!

Par la suite, je l’ai de temps en temps. Disons rarement même (heureusement).

Et donc, aujourd’hui, ça a repris. Foutu mal de ventre! Ce qui est rassurant c’est que je ne suis pas la seule dans ce cas. Il paraît que c’est fréquent chez les coureurs. Dans mon cas, ça se limite (c’est peu dire!) à une torsion infernale dans le ventre. D’autres moins chanceux, font de la diarrhée…

Les avis divergent :

  • Manque de sang dans le bide puisque le sang est occupé à carburer les jambes. On conseille des collants de contention, qui faciliteraient le retour du flux sanguin mais surtout, ne pas s’arrêter « net » après la course, histoire de laisser le temps aux viscères de s’adapter au retour sanguin. Comme c’est compliqué tout ça! [À lire]
  • Mauvaise alimentation. Je trouve la question alimentaire trop compliquée. Il faut manger ceci et cela avant, après il faut prendre ceci et cela… pfff je laisse faire ce point.
  • Gainage insuffisant au niveau de la ceinture abdominale. C’est à prendre en compte puisque plausible. Les coups durant la course secoueraient les intestins, à ce qu’il paraît.  Peut-être que je devrais me trouver des exercices de gainage. Je ne perds rien à le faire!
  • Le froid. Je ne suis pas certaine puisque ça m’est déjà arrivé en plein été.

Finalement, après un tour sur plusieurs forums, personne ne sait exactement la raison du pourquoi. Même les médecins semblent perdus… On commence à lui donner un nom : colite du marathonien.

Vais-je devoir prendre mon mal en patience ?

En passant, j’ai nagé ce matin. Et mon CAP ce soir n’a pas été au top. C’est la fatigue j’imagine.

Aujourd’hui : 6.48km 50’12 ». Il faisait 3c dehors.

J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle.

Commençons par la bonne. Nouvelles chaussures de course : Adidas Kanadia TR-4. Je l’ai acheté pour l’hiver mais je l’ai essayé sur l’asphalte. Je n’ai aucune idée si elles sont faites pour la neige/glace mais on verra bien. Tout va bien sauf au niveau de l’amorti. Je n’ai pas la sensation de coussin au niveau de la réception (talon), pendant la course. Donc, un peu dur de ce côté. Sinon, je sens mes pieds bien enveloppés, pas trop serrés. Comme j’ai pris une demi pointure en dessus de la mienne, j’espère ne pas avoir des problèmes au niveau des ongles.

Pour la mauvaise nouvelle, ce n’est pas la catastrophe mais… je suis déçue de Runkeeper. Cette application ne détecte pas la dénivellation d’un pont. Mon parcours passe par un pont au-dessus de l’A15 et il me semble que le schema me montre une descente dans un creux au lieu d’une montée vers le pont… Pfff….

Il y a un mois : 6.42km 46’38 ». Ça se voit que je ne cours pas beaucoup.

Publicités