Mots-clés

, , , ,

stressed-image

Gardez le stress pour vous, si vous le voulez.

J’ai lu sur natationpourtous.com un article ou une page disant que le stress peut être bénéfique. Ouch! Je ne l’achète pas celle-là même si je suis abonnée à ce site.

Ma motto est très simple. Le moins de stress possible dans ma vie. Je suis même prête à laisser tomber une augmentation de salaire pour moins de stress. Hé oui! Est-ce que ça fait de moi une personne sans ambition ? Non. Disons que mon ambition est tout simplement ailleurs. De plus, je peux me le permettre, vu ma situation. Sans personne à charge, on a les ailes plus libres.

Vous savez quoi, le boulot pour moi est mon investissement sans risque. Sans risque, c’est un grand mot pour ne pas dire gros mot. Personne n’est à l’abri du chômage mais bon… c’est comme ça que je le vois.

Et donc, je n’espère pas devenir riche avec mon boulot actuel. Tout ce que je peux espérer, c’est d’avoir un minimum pour vivre. Payer mes factures, mes petits loisirs, manger, avoir un toit, sans être une charge pour autrui. Voilà ce que j’appelle minimum.

Je vois dans mon entourage, des gens qui se font des coudes (et des coudées franches!) pour atteindre leur but. Ohlala… ça me saoule de les voir aller. Non, je ne suis pas de ceux qui sont motivés par le pouvoir et ce, au risque de ma santé. Non, je refuse.

Encore dans mon entourage professionnel, j’entends souvent des « j’emmène de la lecture chez moi », j’ai travaillé chez moi. D’autres me font sous-entendre de faire du travail à la maison. Me prenez-vous pour une esclave ? Me semble que ce temps est révolu. Si vous voulez vous faire exploiter par vos employeurs, libre à vous. Moi, mon chez moi est interdit de toute trace professionnelle. Mon chez moi sert à construire mon MOI, pas à faire avancer mon employeur. J’ai d’autres chats à fouetter. Tant qu’à y être, pourquoi ne pas demander aux employés de rêver boulot aussi ? Non mais…

Il y en a qui n’ont pas encore compris que l’objectif de certains employeurs, j’ai bien dit certains, est de maximiser votre performance au moindre coût. Ces employeurs sont très cyniques. Ils ne vont jamais vous dire d’arrêter. Si vous pouvez les éviter de vous payer une formation, ils vont le faire. Ben… vous faites votre formation chez vous et non sur vos heures de travail… Et si vous craquez, ils vont vous remplacer puisqu’à moins d’être un surhumain, comment allez-vous tenir, n’ayant que le travail en tête du lundi matin au réveil jusqu’à dimanche soir au coucher ? Quelques employés réussissent à obtenir des bonis mais ils sont combien par rapport au total ?

Si vous voulez travailler en dehors des heures assignées, allez-y. Sans moi. J’ai besoin temps pour moi et surtout, j’ai besoin de toute ma tête pour faire des choses qui me plaisent.

Il y a plusieurs façons de gérer son stress. Moi, je choisis la plus radicale. Je l’évite.

Mon inspiration pour ce texte – Crédit image

Publicités