Mots-clés

, , , , , , ,

Ce soir, pas de sport. Repos forcé. Et pour cause ? J’ai la grippe. Elle m’a finalement eu! La vache! Depuis mi-décembre, elle était là mais à chaque fois la porte était close. J’étais trop forte pour elle. Mais hier, tout a basculé. Elle est entrain de m’écraser. La re-vache!

On ne va quand même pas se morfondre pour une histoire de grippe. Ya pire que ça dans la vie…

Et donc, comme je ne fais pas de sport ce soir, j’ai de la place pour mon monologue.

J’ai pensé… en furetant le net, en me connectant sur un site de rencontre… ben oui, j’ai ce droit là.

Et donc, l’idée de l’apparence physique m’a un peu chicotté. Très bien, bien, ordinaire, gros, laid…

L’autre jour en regardant une photo sur une fiche, je me suis dit… il y va fort avec son « très bien ». À peine si j’ai osé lui donner « ordinaire »… Ensuite, je suis allée sur un forum discutant ce sujet et les remarques m’ont interpellé. La plupart des commentaires va dans le même sens. C’est là que j’ai eu un déclic. *LE* déclic.

En fait, à bien y réfléchir, seul le détenteur du profile sait ce qu’il dit. Il a beau vous paraître laid sur sa photo, lui il peut trouver sa photo très bien. Ce qui veut dire, si j’ose vous donner mon opinion… Ce qui veut dire que très bien, pour lui (j’insiste « pour lui », à ses yeux), ressemble à sa photo. Sa photo peut bien être beau, laid, gros, maigrichon ou whatever pour les autres, lui il la trouve très bien.

Et donc… si on suit cette logique, le moindrement que vous ressemblez à sa photo, vous serez très bien pour lui. Capiche ?

La photo sur une fiche servira dans ce cas de benchmark ou indice : Voici ce que je qualifie d’ordinaire. Voici ce que je qualifie de bien, de très bien etc.

Au lecteur de faire son propre jugement s’il se trouve mieux, égal ou moins que la photo du titulaire. La conclusion se fait toute seule. Pas besoin de se rendre malade.

À ce rythme là, si vous voyez une photo hyperbelle et que le titulaire se trouve ordinaire, vous allez peut-être penser que cette personne n’a pas d’estime d’elle-même. Détrompez-vous. Préparez-vous plutôt à sortir tous vos attirails, pour faire poids à ses yeux…

Contrairement, si vous trouvez une photo laide et que le titulaire la juge très bien, vous pouvez sans doute vous avancer sans aucun risque… Si vous osez avancer!

Y en n’aura pas de facile à ce qu’on dit…

Le masculin est utilisé pour alléger le texte…

Publicités