Mots-clés

, , , ,

Je ne sais pas si j’ai un début d’arthrite ou pas. C’est ce que disait mon médecin de l’époque. Époque assez proche. Une infirmière me dit que c’est plutôt un problème de circulation et moi, je l’associe au syndrome de la souris. Wiwiwi… de la souris. Il paraît que le syndrome du canal carpien est réducteur. Mais voilà… en ce temps là je buvais du café comme si je buvais de l’eau. En fait, je buvais plus de café que d’eau durant les jours de travail. C’est tout dire.

Il y a quelques semaines, j’ai mis fin à la situation. J’ai plus ou moins arrêté le café et je bois plus d’eau. Je dis plus ou moins puisqu’il m’arrive encore de boire du café mais seulement lorsque je vais au restaurant et si… si le café est bon. Du coup, j’apprécie plus le goût. Fini le café au réveil, le café à l’ouverture de l’ordi, le café à la pause, le café à midi et tout le tralala…. Fini. Oui. Ça me rappelle la fois où j’ai arrêté la cigarette. C’était du jour au lendemain. Plus d’envie. Rien. Maintenant c’est au tour des jus de chaussettes. Oubliez-moi, chui plus là.

Mais voilà… Depuis ce nouveau régime (ça me fait penser au nouveau testament, demandez-moi pas pourquoi), j’ai de moins en moins mal aux doigts à mon réveil, le matin. Chaque matin, je ressens la différence. Puisque c’est seulement au réveil que j’ai mal. J’espère que je vais en finir avec celle-là puisque c’est pas jojo.

Je suis encore sous l’effet de l’étonnement total. Je ne sais pas si c’est le café ou l’eau. D’après mes recherches, c’est peut-être le café. Cet article parle de décaféiné. Mais… je buvais du déca de temps en temps seulement. Par contre pour le café, c’était au quotidien et presque sans arrêt, de mon réveil à midi. Insensé.

Je vais vous revenir sur la suite de la chose, c’est certain.

Arthrite : Les grands buveurs de café sont à risque (Radio-Canada)

Publicités