Mots-clés

,

Il semblerait que je vais vivre dans le centre-ville durant quelques mois. Il y a deux raisons à cela mais je vais vous raconter l’une. L’autre ne vous regarde pas, on s’entend <rire sarcastique>.

C’est confirmé, il y a de la moisissure dans l’appartement où je vis actuellement. En fait, je suis sous antihistaminique et tylenol presque à longueur de l’année. C’était difficile puisque je confondais l’allergie avec la sinusite, la grippe, le rhume et l’asthme. Mais il y a aussi la vertige et la nausée à répétition que j’ai confondu avec les effets des sulfites dans les aliments. J’ai très souvent mal à la tête et le nez bouché. Mais dernièrement, j’ai remarqué que je suis bien dehors et dès que je rentre chez moi, j’ai des malaises. Et à chaque fois que j’ai des malaises, je ne dors pas. 

Mon doc me conseille donc de déménager. Le seul bon point est que j’y avais pensé donc, ça tombe bien.

Pour le moment, je n’ai trouvé qu’un petit appartement dans le centre-ville. L’idée du centre-ville ne m’attire pas trop. Je ne vois rien de beau dans un centre-ville. Que de l’asphalte et du béton <Ô_o>. De plus, je dois rentrer tous mes affaires dans quelques pieds carrés, ce qui va restreindre mon espace de vie. Une autre solution serait d’entreposer mes meubles  mais cette dernière solution me déplaît. J’aime avoir mes choses avec moi.

La question est : est-ce que je vais encore attendre pour trouver un appartement assez grand ? Ce qui fait que, je dois encore supporter les effets de la moisissure durant un laps de temps ?

Rien n’est fixé encore. Je cogite avec moi même et mon allergie. Entre temps, mes boîtes sont faites à 80%. Je suis prête pour un départ imminent.

À chacun son combat. Moi, je suis allergique.

Publicités