Mots-clés

, , , , , ,


<p

Après des années de galères, j’ai finalement ma maison.

Il était temps que je décide. Durant tout ce temps, il y a eu des hauts et des bas. Des « failli trouver », des peurs, des envies, des « tout ce que vous voulez ».

Parmi les maisons visitées, il y a eu de belles, de moins belles et des vraiment mal foutues.

Ces années m’ont appris ce qu’est l’immobilier au Québec. Je passerais facilement l’examen pour agent immobilier si je le voulais. Et je ne ris pas. Parfois, j’avais l’impression de plus connaître que l’agent qui me faisait visiter les maisons. Bref…

Ma maison est assez coquette. Oui. Je l’aime, bien qu’elle est située en banlieue. Euh… c’est presque la campagne en fait mais je ne sais pas trop comment le définir. Tenez, aujourd’hui dans un magasin, un commis me parlait de « village ». Je trouve ça beau un « village ». Ma maison dans un village. C’est tu pas cute ça ?

Bon… mon vrai goût, c’est les vieilles maisons. Oui. Tout en bois. Sauf qu’en ayant bien réfléchi, il se trouve que les vieilles maisons, c’est pas fait pour tout le monde. Trop de réparations, mal isolée, etc. mais… chaleureux à cause de la boiserie. Sincèrement, j’en rêve encore.

Avec une vielle maison, il n’y a pas de risque de pyrite pour autant que le sous-sol n’ait pas été refait. On s’entend que la pyrite n’est pas partout. Il y a des régions qui sont plus à risque. Pour cela, il faut simplement faire quelques recherches sur le net. En contre partie, il faut faire gaffe à l’année de construction. Dans les années 60 à milieu 70, il faut faire attention à l’amiante. On m’a souvent dit que l’amiante sous le toit, si on ne le touche pas, n’est pas dangereux. Ben oui… mais je suis désolée. Je ne veux rien savoir de l’amiante. Better safe than sorry.

J’ai visité quelques maisons dans des zones inondables. Il en avait de belles mais… je ne crois pas que ce soit payant ce genre d’achat. Un, il faut subir le stress à chaque printemps. Deux, il faut penser à l’assurance. Je n’en ai aucune idée si elles couvrent en cas de sinistre. Bref, ce n’est pas ma tasse de thé.

J’ai aussi visité plusieurs reprises de finances. Ohlala… J’en ai vu des pas catholique du tout. Humidité, odeur, et j’en passe. Les reprises de finances n’ont aucune garantie. C’est bien le problème avec ces petites bêtes là.

Mais figurez-vous, j’ai acheté une reprise de finances. Ben oui. Oui, j’ai des réparations à faire mais il ne semble pas y avoir de problème majeur. Il faut dire que c’est une reprise assez spéciale. Elle est presque clé en main. Tout mon entourage me dit que j’ai vraiment fait un bon deal.

Tout vient à point à qui sait attendre…

Publicités