Je le sais. Ça vous rappelle Louis de Funès… Ce n’est pas vraiment ça mais c’est également comique mon histoire.

Me suis acheté une paire de chaussures. Chaussures ? Sandales ? Bref… Sandales à plateau et à talon très très très haut. Je vous le jure, on dirait 36 étages de talons, sur un arbre perchés. Ne riez pas, c’est très sérieux.

Parfois, je me demande si je ne suis pas un peu folle. Je ne sais même pas marcher avec ces étranges objets. J’ai l’impression de basculer vers l’avant. Dans le temps, il fallait souffrir pour être belle. Actuellement, il faut être acrobate. Aussi simple que ça.

Je cherche encore le déhanchement spécifique à la hauteur de mes désirs. Si tant est le nom qu’on donne à la chose. Un désir. Une paire de désirs. Parce que, n’est pas déhanché qui veut. Il faut suivre la pente. Avoir la tête haute, les épaules légers et attention à la cambrure. Il n’en faut pas trop pour pas avoir l’air arriviste. Marcher au naturel… avec du surnaturel. Capiche ?

Vais m’entraîner au déhanchement naturel et vous reviens… Si je ne finis pas mon parcours dans un plâtre. <Permettez-moi de rire>

Your Love is like a drug…

Advertisements