Me revoilà avec mon plan d’entraînement (CAP). Comme vous pouvez le constater, j’ai un gros retard de 2 semaines. Une semaine maladie et une semaine de paresse et d’empêchements… Je n’abandonne pas pour autant!

Fin Mars ; demiM

À ce jour, ce je trouve le plus difficile dans ce plan, ce sont les intervalles. Pas facile et parfois, je me force vraiment pour faire ma séance. Une fois commencé, par contre, ça roule tout seul. Une façon de le dire puisque, c’est dur!

Je commence quand même à m’habituer à cet entraînement intense. M’enfin… pour moi, c’est *intense*. Je ne suis pas bonne en résistance donc, voilà l’explication des intervalles dont j’ai du mal à suivre.

Dans cette quête de la réussite donc, euh pardon ??? Dans cette quête de la performance donc, euh ça va pas non ??? Dans cette quête de la santé donc, (j’y arrive enfin) il me faut également un bon plan alimentaire. J’ai mes idées là-dessus mais, entre la théorie et la pratique, il y a une nuance.

Toutes les semaines, je fais comme tout le monde, mes commissions. J’ai d’habitude, ma petite liste : Oeufs, lait, fromage, légumes, fruits, viande, poisson, extra, extra et extra. Toutes les semaines, sans faute.

Mais voilà-t-y-pas que toutes les semaines, également sans faute, je jette soit des légumes, soit des fruits, soit du yogourt, soit autre chose. Sans faute.

Mon frigo est toujours plein. Je ne peux pas me plaindre de manquer de bouffe sauf que, je mange très mal. Surtout, ces derniers temps. J’ai pris le train-train du sandwich sans variété. Plate, sec et fade. Du pain, tous les jours. Du fromage et des oeufs. Les plus pratiques, les plus faciles, les plus dégueux. Pire : lorsque j’en ai marre, je m’achète du bon gâteau bien crémeux. J’ai choisi la solution de facilité. La honte.

Heureusement que l’expression « prise de conscience » existe. Soit. Cette fin de semaine, j’ai utilisé mon Joker « prise de conscience » puisque, tout le monde a droit à l’erreur. J’ai donc refusé de faire mes commissions. Il doit bien y avoir des choses à manger dans « c’te frigo là »…

À mon retour du boulot, jeudi soir, j’ai fait l’inventaire de mon frigo. Rien ne manquait mais hier, j’ai épuisé le pain. Ce matin, à la place du pain, je me suis concocté des beignets à la banane et cannelle. C’était bon… Ohlala… Midi, j’ai préparé du bon riz. Mium! Ce soir, encore du riz ahlala! Je n’avais pas besoin de pain. Du tout. J’avais tout ce qu’il faut pour le remplacer. Mais qu’avais-je dans la tête à acheter presque tous les jours, du pain et des croissants au beurre ????

Re-inventaire ce soir : Pain, lait, yogourt épuisés. Mais j’ai encore deux sortes de fromage. Pour remplacer le pain, j’ai encore l’embarras du choix. Fruit : il me reste une banane et des fruits congelés. Donc, pas de commissions, je continue. Je bidonne … Mon portefeuille va être content et mon estomac va me remercier.

En résumé et pour conclure, je pense que je devrais faire mon inventaire tous les soirs et acheter seulement lorsque nécessaire et utile. Il faudrait aussi que je cuisine plus souvent et surtout, surtout, arrêter de jeter de la nourriture.

Publicités