Oui, je suis en retard mais mes souhaits sont bien présents. Tous mes meilleurs voeux, à vous qui passez sur cette page…

Une petite rétrospective de 2015 est de mise.

Il est vrai que l’année n’a pas démarré dans de bonnes conditions. Un deuil, un accident puis la reprise du CAP en Août. Re-problème avec mon pied, arrivé au 10 km de mon entraînement. « Plantar fasciitis » qu’ils disent. M’enfin, c’est mon avis, je n’ai pas consulté un spécialiste. Donc côté CAP, je suis au repos.

Pour compenser, reprise de la natation qui était mise plus ou moins de côté. Ceci avec un peu plus de musculation par-ci par là.

Côté jardin, le potager n’était pas fameux. Les fleurs non plus.

Donc, un résultat en-dessous de la moyenne, au final.

La seule chose dont je suis satisfaite est au niveau de mon frigo. Oui, le frigo. Je jette moins de fruits et légumes. Définitivement positif.  Aussi, je cuisine un peu plus que d’habitude.

Côté coeur, toujours en stand-by. Le vide total. J’ai commencé en décembre (il n’est jamais trop tard pour commencer) à faire un peu plus de sorties, ce qui me fait un peu plus de contacts.

Voilà donc pour ce qui est de 2015. Elle est partie, je regarde devant.

Cette année, je continue à surveiller mon frigo. En même temps, je dois surveiller ma ligne. C’est une priorité surtout que je fais moins de sport. Je ne sais pas quand est-ce que je pourrais reprendre la CAP. La dernière fois, j’ai marché 2 km et mon talon me faisait encore mal. Ce n’est pas demain la veille!

Au printemps, je dois revoir le jardin. Couper ou peut-être bien faire tailler les haies puis, réaménager le potager et le jardin. Je suis dans un processus d’essai-erreur. Je vais bien finir par y arriver…

Il faut aussi que je me décide à propos de mon compost. Je continue ou j’arrête définitivement. J’aime pas les boîtes à compost sur le marché alors que le couvercle pour cacher mon trou à compost n’est pas mieux. De plus, le bac pour recevoir les déchets de cuisine traîne sur le comptoir et ce n’est pas beau du tout. Il y a matière à réflexion.

Sinon, il faudrait que je commence à penser « rénovation ». J’y pense, j’y pense…

Publicités